L’équipe de France Féminine alterne le bon et le moins bon à la SheBelieves Cup 2018

 

Résultat de recherche d'images pour "L'équipe de France Féminine SheBelieves Cup 2018"

 

L’an dernier l’Equipe de France Féminine d’Olivier Echouafni avait remporté l’édition 2017 de la SheBelieves Cup. Malgré ce résultat encourageant, les Bleues avaient de nouveau déçu lors de l’Euro 2017 Féminin quelques mois après. Cette prestation médiocre entraîna de départ d’Olivier Echouafni, qui avait pourtant apporté de la fraîcheur et du beau jeu chez les Bleues de sa prise de fonctions à l’avant-Euro mais malheureusement, il n’avait pas réussi à maintenir cela durant l’Euro 2017.

Désormais, c’est donc Corinne Diacre qui pilote les Bleues, d’une main de fer ! Depuis sa nomination, l’ancienne capitaine des Bleues fait beaucoup tourner son effectif afin de prendre le temps de constituer son groupe en vue de la Coupe du Monde 2019 en France, objectif clairement affiché.

C’est ainsi que l’Equipe de France Féminine débarque aux Etats Unis afin de défendre son titre. Un titre qui sera rapidement perdu, dès le premier match avec une correction infligée par les Anglaises (0-3). Les Bleues se rattraperont ensuite avec un match nul face aux Etats-Unis (1-1), avant de battre nettement l’Allemagne (3-0) pour conclure ce tournoi.

Tous les résultats et le classement.

Ainsi les Etats-Unis succèdent aux Bleues dans le palmarès de cette compétition.

Coté Français, ce qu’il faudra retenir de cette édition 2018 de la SheBelieves Cup, c’est l’inconstance des joueuses de Corinne Diacre alternant le bon et le moins bon durant la compétition comme c’est le cas depuis la prise en main de la nouvelle sélectionneure.

Solène Durand, Eve Perisset, Aïssatou Tounkara, Maéva Clemaron, Valérie Gauvin et surtout Gaëtane Thiney avaient effectué leur retour chez les Bleues à l’inverse de Wendie Renard, blessée à la cheville mais également en délicatesse avec la sélectionneure. Un manque de stabilité voulu par Corinne Diacre qui continue ses essais en vue de la prochaine Coupe du Monde 2019. Malgré ses nombreux essais de joueuses depuis sa prise de fonctions, le groupe se resserre quand même avec un noyau qui est quand même en train de se constituer amener par Amandine Henry et Eugénie Le Sommer.

Dans ce climat d’inconstance, les Bleues font face dans l’adversité et le groupe semble tout de même soudé et collectif. Pas sûr pour autant que cette génération sont plus talentueuse que les prétendantes. Attendons la deuxième étape du plan de Corinne Diacre pour voir où cela nous mène, en espérant que les Bleues soient prête avant la Coupe du Monde. Pour l’instant, ce n’est pas le cas pour la 5ème nation mondiale !

 

Les 23 Bleues pour le She Believes Cup 2018

 

Gardiennes : Karima Benameur (Paris FC), Sarah Bouhaddi (Olympique Lyonnais), Solène Durand (EA Guingamp)
Défenseures : Estelle Cascarino (Paris FC), Laura Georges (FC Bayern Munich), Sakina Karchaoui (Montpellier HSC), Amel Majri (Olympique Lyonnais), Griedge Mbock Bathy (Olympique Lyonnais), Eve Perisset (Paris Saint-Germain), Marion Torrent (Montpellier HSC), Aïssatou Tounkara (Paris FC)
Milieux : Maéva Clemaron (FC Fleury 91), Aminata Diallo (Paris Saint-Germain), Kadidiatou Diani (Paris Saint-Germain), Grace Geyoro (Paris Saint-Germain), Amandine Henry (Olympique Lyonnais), Gaëtane Thiney (Paris FC)
Attaquantes : Viviane Asseyi (Olympique de Marseille), Valérie Gauvin (Montpellier HSC), Marie-Charlotte Léger (Montpellier HSC), Eugénie Le Sommer (Olympique Lyonnais), Faustine Robert (EA Guingamp), Ouleymata Sarr (Lille OSC)

 

Image associée

 

 

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *