Georges Weah, l’histoire d’un footballeur (Monaco, PSG, OM, Milan AC) devenu président du Libéria

 

Image associée

 

Georges Weah, ancien footballeur passé notamment par la Ligue 1, l’AS Monaco, le Paris Saint Germain et l’Olympique de Marseille, a choisi la politique pour poursuivre sa carrière d’homme. 
Né à Monrovia 1er octobre 1966, Georges Manneh Oppong Weah est élevé par sa grand-mère dans une famille pauvre. Il s’intéresse très jeune au football et commence en club au Young Survivors avant de poursuivre à Bongrange CompanyI. Il commence ensuite sa carrière professionnelle au Mighty Barolle, club important au Libéria  mais se fera surtout remarqué chez les Invincible Eleven avec 24 buts en 23 matchs. C’est alors qu’un grand club étranger le repère. Direction le Cameroun, pour le célèbre club du Tonnerre de Yaoundé. Il y jouera seulement une saison où il inscrira 14 buts en 18 matchs et sera Champion du Cameroun.

 

Mister Georges débarque en Ligue 1

 

A cette époque-là, le sélectionneur du Cameroun est un français reconnu en Afrique, Claude Le Roy. Ami de l’entraîneur de l’AS Monaco, Arsène Wenger, il lui conseille de suivre et de même de recruter ce jeune Africain de 22 ans.
Ainsi, après une arrivée au club discrète, Georges Weah débute en Ligue 1 le 17 Août 1988 contre l’AJ Auxerre. L’AS Monaco, champion de France en titre ne parvient pas à conserver son titre malgré son nouvel attaquant. Il faudra attendre sa troisième saison en France pour que Georges Weah le Monégasque gagne la Coupe de France 91. L’année suivante, sous l’impulsion de Mister Georges, l’ASM atteint la finale de la Coupe des Coupes face aux Allemands du Werder Brême. Il s’incline 2-0.

Georges Weah est désormais reconnu en Ligue 1 pour ses talents de buteur, ses qualités de technique et de puissance. C’est alors qu’il choisit de quitter l’AS Monaco de rejoindre la capitale Française et le Paris Saint Germain. Il restera trois saisons au PSG, où il se fera une réputation de grand joueur du football Européen.

Le PSG se fait une belle réputation en coupe d’Europe, d’abord en Coupe de l’UEFA puis en Coupe des Coupes et surtout en Ligue des Champions. En 1994, le PSG de Georges Weah remporte la Ligue 1 avant de réaliser une fantastique saison en Ligue des Champions  la saison suivante. D’abord avec un sans faute en poule, 6 victoires en 6 matchs dont les deux matchs contre le Bayern Munich, qui se souvient encore des grosses performances de Weah. Qui ne se souvient pas de son but à Munich ?

 

 

Les Parisiens élimineront ensuite le FC Barcelone avec encore des buts de Weah avant de chuter en demi-finale de la Ligue des Champions (troisième fois de suite) face au Milan AC, tenant du titre.

 

Le sacre au Milan AC

 

Il quitte ensuite la Ligue 1 pour la Serie A Italienne afin de rejoindre l’un des trois plus grands clubs du moment, le Milan AC. Après une bonne intégration et une bonne première partie de saison à la suite à son transfert du PSG pour la somme de 36 millions de francs, il est sacré Ballon d’Or 1995. C’est ainsi le premier joueur Africain (et le seul encore aujourd’hui) à décrocher cette distinction. Sans oublier qu’il fut également trois fois joueur de l’année (ou ballon d’or) Africain en 1989, 1994 et 1995. Son passage en Italie est aussi marqué par deux titres de champion d’Italie et d’un des plus beaux buts de l’histoire de la Serie A.

 

 

 

Une fin de carrière en douceur

 

Mister Weah sera ensuite prêté à Chelsea avant de continuer en Premier League à Manchester City. Aventure qui se termine au bout de 6 mois, le championnat Anglais n’étant semble-t-il pas fait pour lui. Il choisit de faire un bref retour en Ligue 1 à l’Olympique de Marseille (20 matchs et 5 buts) en 2000-2001 avant de terminer sa belle carrière de footballeur à Al Jazirah, aux Émirats Arabes Unis. Sa carrière de footballeur prend fin en août 2003 après plus de 20 ans d’un belle et grande aventure.

 

Toute une carrière au service du football Libérien

 

60 sélections et 22 buts avec la sélection du Libéria qu’il défendra de 1987 à 2003. Il y mettra tout son cœur mais pas seulement. Très attaché à son pays, il contribua financièrement à la construction du football de son pays et de son équipe nationale. Rêvant toute sa carrière de disputer une coupe du Monde, il est très proche d’accomplir son rêve en 2002, échouant dans les éliminatoires à seulement 1 point de la qualification. Cela restera LA déception de sa carrière.

 

Une nouvelle carrière en politique

En 2005, Georges Weah débute en politique, une reconversion qu’il avait mûrement imaginée. Ainsi, il se présente à l’élection présidentielle libérienne sous les couleurs du Congrès pour le changement démocratique. Avec 40.4 % des voix, il échoue dans l’élection présidentielle de novembre 2005. Mais comme durant sa carrière de footballeur, Georges Weah ne lâche rien et se lance à nouveau dans la bataille en 2011 face à Ellen Johnson Sirleaf, prix Nobel de la paix et présidente en poste qui a relancé l’économie et a rétabli la paix dans son pays. Mister Georges doit une nouvelle fois abdiquer.
En décembre 2014, il entre dans le grand monde politique de son pays en étant élu sénateur de Monrovia luttant prioritairement pour l’éducation, la lutte contre la pauvreté et la corruption.
Fin 2017, George Weah (51 ans), retourne « au combat » de la présidence du Libéria. Cette fois, avec 60.5 % des suffrages, il remporte l’élection. Le 22 janvier 2018, il est officiellement investi comme président de la République du Libéria.

 

Georges Weah, homme au grand cœur, avait convaincu le monde du football. Son nouveau défi est d’une importance encore plus grande mais nul doute qu’il parviendra à relever le défi.

 

 

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *