France – Croatie 4-2 (Coupe du Monde 2018). Analyse et notes des Bleus : Champion du Monde !

 

Résultat de recherche d'images pour "france - croatie 4-2 notes"

 

Champion du Monde  !
L’équipe de France retrouvait l’équipe de Croatie pour cette finale de la Coupe du Monde 2018 et ce fut un match difficile pour les Bleus jusqu’à l’heure de jeu. Favoris, les Bleus ne sont pas bien rentrés dans le match, un peu comme il y a deux ans en finale de l’Euro 2016 face au Portugal.

L’équipe de France qui disputait sa troisième finale de Coupe du monde en 20 ans, meilleure nation sur les deux dernières décennies, avait face à elle une équipe de Croatie sans complexe. Surprise de cette finale, les Croates, portés par des joueurs comme Modric, Rakitic ou Mandzukic ont fait trembler les supporters Français dès le coup d’envoi.
Ainsi, dès les premières minutes de cette finale « Russe », les Croates ont mis la pression sur le camp français afin de se procurer les premières occasions face à des Bleus semblant être paralysés par l’enjeu. N’Golo Kanté et Paul Pogba ne parvenaient pas à faire remonter le bloc laissant le collectif Bleu en grand danger. Il a fallu de longues minutes, pour qu’Antoine Griezmann et Kylian Mbappé commencent à toucher de bons ballons. Et comme depuis le début de la compétition, les Français restent fidèles à leur efficacité. Dès la 18ème minute, les hommes de Didier Deschamps ouvrent le score sur leur première occasion, Antoine Griezmann tire un coup-franc excentré à 30 mètres que dévie Mandzukic, dans son propre but (1-0). Mais au même titre que les Français sont réputés efficaces dans cette Coupe du Monde, les Croates ne renoncent jamais. Il le prouve à la 28ème minute, le latéral Croate Vrsaljko dévie de la tête un coup-franc que la défense Française ne parvient pas à dégager, permettant ainsi à Perisic de récupérer le ballon au point de penalty et de décoche une frappe qui trompe Hugo Lloris (1-1).
Le match change un peu de tournure et étonnamment les Français ne s’écroulent pas et commencent à jouer plus haut. C’est une nouvelle fois l’assistance vidéo qui va donner la lumière aux Bleus. Suite à une main de Perisic dans la surface, l’arbitre Mr Pitana accorde un penalty justifié à Antoine Griezmann (2-1). A la mi-temps, personne ne comprend vraiment comment la France peut mener au score dans un tel match !

Les Bleus vont mieux maîtriser la seconde période et conserver la même efficacité. Si Hugo Lloris est le premier à se mettre en évidence lors de cette seconde mi-temps avec une magnifique claquette sur une frappe de Rebic (48ème), c’est surtout Paul Pogba qui a éclaboussé de toute sa classe cette seconde partie de finale avec d’abord un régal de passe en profondeur de 50 mètres en demi-volée pour Kylian Mbappé, avant de se retrouver à la réception du centre pour marquer du pied gauche (3-1, 59ème). Il a ensuite défendu, orienté, organisé le milieu de terrain des Bleus pour régner en patron. A noter également, la superbe rentrée en jeu de Steven Nzonzi (55ème), à la place d’un N’Golo Kanté étonnamment hors du coup, qui a changé le match permettant de stabiliser le bloc en récupérant bons nombres de ballons. Cette fois-ci, la Croatie craque (un peu) face à la puissance offensive de l’équipe de France. Kylian Mbappé participe à la fête avec le 4ème but (4-1, 65ème).

Le match semblait plié mais c’était sans compter sur une erreur de relance de Lloris. Les Bleus encaissent alors un deuxième but par Mandzukic (4-2, 69ème), qui permet aux Croates d’y croire encore un peu. Les Bleus assurent et tous les joueurs défendent de Giroud à Varane pour conserver le score et ainsi redevenir Champion du Monde de Football pour la deuxième fois de l’histoire.

 

Image associée

 

Griezmann et Pogba, les leaders au niveau

 

Dans leur 4-4-2 habituel, avec Griezmann en soutien de Giroud, et le duo Pogba-Kanté au milieu, les Bleus ont été dominé pendant 30 min avant de rentrer dans leur match grâce notamment à ses deux stars, Pogba et Griezmann. Le second, décisif sur les deux premiers buts a été l’égal de lui-même dans cette coupe du monde, moins buteur mais très présent dans le jeu et dans la conservation du ballon permettant au bloc que respirer. Pogba a quand à lui mis un peu de temps à rentrer dans son match, pas aidé par le non-match de son copain du milieu, N’Golo Kanté. Puis, « le boss » a pris les choses en main et a été déterminant dans les phases défensives comme offensives. L’équipe de France possède bien des leaders dans le jeu !

 

Kanté, le trou d’air !

 

Très performant depuis le début de la Coupe du Monde, N’Golo Kanté a totalement loupé sa finale. Une première mi-temps transparente où il a même prit un carton jaune. Très rapidement remplacé par Steven N’Zonzi (55ème), N’Golo Kanté aurait joué le match, malade. Kanté souffrait d’une gastro-entérite depuis plusieurs jours et n’était donc pas à 100% pour jouer cette finale. Sans jus, il n’a pas pu avoir son rendement habituel. Consolation, les Bleus ont quand même réussi à faire face à ce manque avec un Paul Pogba qui a pris les choses en main et un « second couteau », Steven Nzonzi, à la hauteur de l’événement. Personne n’en voudra donc au grand N’Golo !

 

Les notes des Bleus :

 

Lloris (5) : Quel dommage ! Sans cette erreur, il aurait été le grand gardien de ce Mondial. Il a tout de même effectué quelques interventions décisives mais pour une fois, avec un peu moins de sérénité qu’habituellement dans ce Mondial.

Pavard (5) : Sans doute un peu intimidé par l’événement, il a eu du mal à rentrer dans son match, pas aidé par un Eden Hazard des grands jours qui lui a fait beaucoup de mal en première mi-temps. Un peu mieux en seconde période mais un match moyen dans l’ensemble.

Varane (6.5) : Un match sobre et propre. Toujours utile dans le jeu aérien défensif, il a failli commettre une grosse erreur en première mi-temps et a semblé un peu moins serein qu’habituellement. Un très bon match tout de même.

Umtiti (7) : Lui, il est tout de suite rentré dans son match ! Heureusement pour les Bleus. Coupant plusieurs interventions Croates de la tête ou du pied, Sam a tenu la baraque et enchaîne les bonnes performances.

Hernandez (6) : Timide au début et perdant un duel sur le 1er but Croate, il a ensuite repris ses esprits pour finir par être décisif offensivement. Hernandez n’est pas qu’un guerrier, il est aussi très performance physiquement et à une excellente intelligence de jeu.

Pogba (7.5) : Le « boss » du milieu, c’est lui. Egalement un peu tendu par l’enjeu, il a souffert 30 min n’arrivant pas à compenser tous les manques de Kanté. Puis il n’avait pas envie de revivre la finale de l’Euro 2016 et a donc pris ses responsabilités. Sa passe en demi-volée pour Mbappé est la marque des plus grands. Sans oublier son but du pied gauche. Un grand Pogba !

Matuidi (5) : Sobre, propre défensivement mais rien de plus. Il n’est pas dans son meilleur rôle, alors il fait le boulot collectivement mais n’arrive pas à se projeter offensivement. Il peut faire mieux, même dans ce rôle.

Kanté (4) : Voir ci-dessus

Mbappé (6.5) : Sans être extraordinaire, il a globalement fait son job. Un peu brouillon en première mi-temps, voulant en faire un peu trop, il s’est bien repris et a encore marqué, devenant le deuxième plus jeune joueur à marquer en finale de Coupe du Monde derrière le « roi » Pelé. L’avenir lui appartient.

Griezmann (8) :  L’homme du match, une fois encore en tout discrétion ! Décisif offensivement comme dans le jeu, il arrive à apaiser les Bleus dès qu’il conserve le ballon avec une facilité déconcertante. Moins flamboyant qu’il y a deux ans, il assure et maîtrise son rôle de leader. Et puis quel sang-froid lorsqu’on doit tirer un penalty devant des milliards de téléspectateurs. Une grande maîtrise des grands événements.

Giroud (5) : Pas le meilleur Giroud de cette Coupe du Monde. Ayant sans doute un peu la pression de ne toujours pas avoir marqué, il a encore beaucoup couru et défendu mais a été très brouillon, loupant beaucoup de contrôles ou passes. Il fait le maximum pour ne pas mettre en danger le collectif et aurait mérité de marquer afin de le récompenser de son travail fantastique durant ce Mondial.

 

Antoine Griezmann, Paul Pogba et Kylian Mbappé

 

mondial 2018

 

 

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *