Corine Petit (OL Féminine),  » Je suis très fier de ma carrière et d’avoir rencontré de grandes joueuses et de grandes femmes ». Interview

 

Corine Petit, vient de mettre un terme à sa riche carrière en D1 Féminine de Soyaux à l’Olympique Lyonnais Féminine. Elle nous raconte son parcours et sa passion pour le football fait de rencontres et de trophées durant sa belle carrière . Interview.

 

 

Image associée

 

Qui es-tu Corine Petit, raconte-nous ta jeunesse footballistique à La Rochelle (Charente-Maritime) ?

Petite, j’avais beaucoup d’énergie et j’étais un vrai garçon manqué. J’ai donc simplement voulu faire du foot avec mes copains. Je suis allé dans le club de la ville où habitait ma grand-mère. Voilà comment tout a commencé.

Pourquoi avoir choisi le football ?

J’ai tout de suite était passionnée mais j’ai quand même fait une année d’athlétisme et du volley-ball.
A Laleu, c’est vraiment le début dès 6 ans et ce qui comptait le plus était le jeu entre copains mais c’était super. J’ai passé des superbes années là-bas.

Tu débutes donc en club à l’AM Laleu la Pallice puis à 15 ans tu rejoins l’ES Rochelaise ?

A 15 ans, les filles n’ont plus le droit de jouer avec les garçons. J’ai donc cherché un club de filles, c’est pourquoi je signe à La Rochelle en 2ème division.

Puis tu intègres le « grand » club de la région l’ASJ Soyaux où tu resteras 7 saisons ?

La même année (1998), je rentre à Clairefontaine au centre national de formation. Après 2 ans, j’ai envie « de monter » encore et de jouer au plus au niveau en D1 Féminine. C’est ainsi que je signe à l’ASJ Soyaux. Pendant 7 ans, j’évolue petit à petit à Soyaux. Je découvre en même temps les équipes de France jeunes puis l’équipe de France A. J’ai pris le temps de « grandir ».

Racontes-nous une semaine type à Soyaux ?

A Soyaux, on s’entraînait 4 fois par semaine, le soir car la journée les filles travaillent ou sont à l’école. Moi j’étais étudiante en Fac de Sport.

En 2008, tu passes une nouvelle étape en signant à l’Olympique Lyonnais. Comment cela s’est passé ?

En 2008, l’Olympique Lyonnais m’appelle. J’avais eu d’autres contacts mais je ne réfléchis pas bien longtemps car leur projet donne vraiment envie. Même si je sais que Soyaux restera toujours dans ma tête avec certaines filles que je vois encore très souvent, l’OL est un peu un rêve que je parviens à atteindre. Difficile de refuser !

Qu’est ce qui te fait rester plus de 10 ans dans ce club ?

Là-bas, tout est fait pour grandir sur et en dehors du terrain. J’y reste 10 ans et je vis vraiment mes plus beaux moments de football.

T’es-tu « construite » en tant que footballeuse mais aussi en tant que femme ?

A Lyon, j’ai énormément évolué sur le terrain bien sûr mais aussi dans la vie de groupe. On partage beaucoup et mélanger le jeu, les ambitions collectives et individuelles fait évoluer forcément dans le bon sens. Je suis fière du parcours que j’y ai eu.
J’ai rencontré de très grandes joueuses avec des talents différents, des styles de vie différents car venant de tous les horizons mais avec toujours une passion et une volonté de tout gagner ! Maintenant beaucoup sont bien plus que des coéquipières et sont vraiment des amies.

10 titres de championne de France de D1 Féminine et 5 Ligues des Champions Féminine, c’est la classe ?

Les titres et les médailles resteront gravés à jamais !

Quelles coéquipières t’ont le plus marqué pour : sa carrière, son talent, son humour, sa passion du foot, sa force défensive, son look, son sens du but ?

En 10 ans j’ai croisé énormément de joueuses avec chacune leur caractère et leur force. C’est difficile de toutes les citer.
Wendie Renard est super pro, gagnante extrême et surtout une des meilleures axiales au monde. Camille Abily qui est une des meilleures joueuses que la France est connue et Eugénie Le Sommer, qui dans un autre registre, est en train d’en devenir une autre. Ada Hegerberg une tueuse devant le but. Megan Rapinoe ou Lara Dickenmann pour leur joie de vivre, leur folie et leur talent simple mais énorme sur le terrain. Il y en a pleins d’autres qui m’ont marqué comme Elodie Thomis, Katia (la Brésilienne), Ami Otaki, Shanice Van de Sanden…

Pourquoi Latérale droit ?

J’ai commencé très offensive, je jouais attaquante chez les garçons puis numéro 10. A Soyaux, je suis devenue numéro 6. Et à Lyon, je suis vite devenue latérale après beaucoup de départs et de blessures successives. J’ai appris à aimer ce poste et  j’espère l’avoir bien représenté.

L’équipe de France, c’était comment de l’intérieur ?

L’équipe de France, c’est simplement magnifique. Représenter son pays et jouer des grandes compétitions avec le maillot bleu, c’est les moments où l’on est fier de ce que l’on a réussi à atteindre.

Est-il vrai qu’à une période il y avait des conflits ou  plutôt des distensions ?

Un groupe de 23, c’est grand ! Tout le monde ne peut pas être ami mais l’important c’est que chacune forme une équipe avec le même but et le même objectif. J’ai aimé chaque stage et chaque sélection que j’ai eu la chance de vivre.

La Coupe du Monde Féminine 2019 approche, comment l’imagines-tu pour les Bleues ?

J’espère vraiment que les Bleues feront quelque chose de beau l’été prochain !

Tu viens de mettre un terme à ta carrière. Quel est ton objectif maintenant ?

Je ne sais pas encore précisément ce que je vais faire par la suite. J’ai des contacts pour des projets différents qui émergent mais ce qui est sûr c’est que ce ne sera pas sur un terrain de foot. Et même si je resterai proche pour soutenir Lyon, l’équipe de France et mes amies.

Quel est ton plus grand souvenir de foot ?

Les souvenirs, j’essaie de tous les garder mais c’est difficile. Heureusement, à Lyon il y a eu des titres et les photos sont là pour tout se remémorer.
Les finales de Champions League étaient extraordinaires à vivre mais le plus grand moment est je pense la coupe du monde 2011 en Allemagne. Une aventure incroyable même si malheureusement nous ne ramenons rien.

 

 

Pour définitivement bien te connaitre, « l’interview en un mot » : Image associée

Ton sportif : Zinedine Zidane        
Ta sportive : Serena Williams 
Ton film culte : Mary Poppins avec ma sœur quand j’étais petite
Ton chanteuse : Rihanna
Ton chanteur : Macklemore
Ton appli mobile : Waze (sauve la vie) et Pinterest (donne pleins d’idées)
Ta série TV :  Suits : Avocats sur mesure (actuellement) 
Ton acteur(rice) : Charlize Theron
Ton plat : J’adore goûter à pleins de choses différentes et cuisiner les desserts
Ton accessoire : Les montres, les sacs a mains et les chaussures
Ton animal : mon carlin, Léon

Ton look de tous les jours : Jean’s – perfecto, ça marche tout le temps
Ton style vestimentaire pour les sorties : Robe et petites boots (pas de talons en tous cas !)
Dans ton dressing : De tout ! J’adore la mode
Ta couleur fétiche : Noir pour la mode
Foot manager ou FIFA : Je ne joue pas mais pour mon chéri et mon neveu, je vais dire FIFA

 

 

Image associée

 

 

 

 

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *